Accueil
NEWSLETTER  Inscription
Rechercher : dans Devenir Fan sur facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Viadeo Suivez-nous sur LinkedIn RSS
http://www.hexabyte.tn/ http://www.plugandtel.com/ http://www.viadeo.com http://www.lpi-maghreb.org/ http://www.tunisietelecom.tn/ http://www.web-2-com.com/
Le Journal

Fujitsu reçoit une commande pour un super-ordinateur ultra rapide de l'Agence japonaise de l'énergie atomique

jeu..01.01.70

Cluster Linux de 2 157 nœuds atteignant 200 téraflops

L'entreprise Fujitsu vient d'annoncer qu'elle a reçu une commande de l'Agence japonaise de l'énergie atomique (JAEA) pour un système de super-ordinateur qui sera le plus puissant du Japon au moment de son lancement en 2010.

Noyau du nouveau système, le cluster Linux utilisera les serveurs lame PRIMERGY BX900, solution positionnée par Fujitsu en tant que produit clé du développement global de l'entreprise. Composé de 2 157 nœuds, le système principal offrira des performances théoriques maximales de 200 téraflops (*1), constituant ainsi le système de super-ordinateur le plus rapide du Japon (*2).

La mise en service du nouveau système est prévue pour mars 2010 ; il sera utilisé dans de nombreux domaines de la recherche en énergie atomique, notamment pour les simulations de fusion nucléaire. Le système aura pour fonction essentielle de garantir l'utilisation sécurisée de l'énergie atomique.

Origines du nouveau système de super-ordinateur
La JAEA a été établie en octobre 2005 comme l'unique institut de recherche du Japon dans le domaine de l'énergie atomique. Ses recherches incluent les cycles rapides des réacteurs surgénérateurs, le traitement et l'élimination des déchets hautement radioactifs, la sécurité de l'énergie atomique, la fusion nucléaire, la neutronique et l'utilisation de faisceaux quantiques.

Jusqu'à présent, la JAEA utilisait deux systèmes de super-ordinateurs : un système partagé (avec des performances théoriques maximales de 13 téraflops) et un système utilisé dans le cadre des projets relatifs au réacteur surgénérateur rapide (2,4 téraflops). La nécessité pour l'agence de traiter des quantités de données considérables a représenté un lourd fardeau pour les deux systèmes, ce qui s'est traduit par un besoin urgent de mise à niveau. A cette fin, il a été décidé d'introduire un nouveau système associant les fonctions des deux systèmes existants, et capable de gérer les demandes informatiques massives des simulations de fusion nucléaire et d'autres aspects de la recherche en énergie atomique.

Le nouveau système sera utilisé pour un large éventail de simulations impliquées dans le développement des centrales nucléaires, notamment pour les études sur la fusion et sur les réacteurs surgénérateurs rapides, ainsi que pour évaluer la résistance des installations nucléaires face aux tremblements de terre. Le système devrait contribuer à l'obtention d'une énergie atomique plus sûre et aider à faire face au problème du réchauffement climatique.

Selon Toshio Hirayama, Directeur du centre des sciences informatiques et des systèmes électroniques et cadre dirigeant de la JAEA : « les super-ordinateurs sont essentiels pour le type de calculs scientifiques nécessaires à la recherche et au développement dans le domaine de l'énergie nucléaire. Pour cette raison, je suis persuadé que le nouveau système de super-ordinateur sera pleinement utilisé. Par ailleurs, étant donné que certaines caractéristiques de ce système constitueront la base technologique du projet de super-ordinateur de dernière génération au Japon, ce nouveau système, nous aidera à développer des codes pour la dernière génération de super-ordinateurs qui devrait être mise en service en 2012. »


A propos du nouveau système de super-ordinateur
Le nouveau système, conçu autour d'un cluster parallèle de grande puissance, sera un système hybride composé de trois sous-systèmes de serveurs de calcul, chacun destiné à différentes fins. Atteignant 214 téraflops, les performances théoriques maximales de ces trois sous-systèmes sont environ 14 fois supérieures à celles du système actuel, représentant ainsi les performances les plus élevées du Japon. Les caractéristiques principales de chaque sous-système sont décrites ci-dessous.

1. Cluster parallèle de grande puissance (performances théoriques maximales : 200 téraflops)
Le système constituera le cluster Linux le plus important du Japon, utilisant des serveurs lame PRIMERGY BX900 équipés de processeurs Intel® Xeon® X5570 (2,93 GHz), pour un total de 2 157 nœuds et de 4 314 processeurs (17 256 cœurs). Les nœuds seront connectés grâce à la dernière technologie d'interconnexion haut débit InfiniBand™ QDR, offrant ainsi un environnement parallèle aux performances élevées. Ce sous-système sera principalement utilisé pour les tâches informatiques nécessitant une grande puissance, telles que les simulations de fusion nucléaire, pour lesquelles un projet nécessite au moins 100 téraflops.

2. Unité de développement de codes de dernière génération (performances théoriques maximales : 12 téraflops)
Ce système comprendra un cluster de serveurs informatiques techniques haut de gamme FX1, dont chacun sera équipé de processeurs quadri-cœur SPARC64™ VII développés par Fujitsu, représentant un total de 320 nœuds et de 320 processeurs (1 280 cœurs). Le FX1 sera principalement utilisé pour le développement d'applications destinées à des ordinateurs capables d'atteindre un pétaflop.

3. Serveur à mémoire partagée (performances théoriques maximales : 1,92 téraflops)
Ce système est configuré par le biais d'un serveur SPARC Enterprise M9000 UNIX équipé de processeurs SPARC64™ VII. Il sera principalement utilisé dans des simulations de calcul pour le développement de réacteurs surgénérateurs rapides.

Les trois sous-systèmes sont liés les uns aux autres via Parallelnavi, logiciel intermédiaire hautes performances de Fujitsu, permettant ainsi leur gestion en tant que système unique et assurant un niveau élevé d'opérationnalité.

D'autres équipements incluent une matrice de disques ETERNUS DX80 de 36 unités, tenant lieu de système de stockage et offrant un espace de stockage de 1,2 pétaoctet.


Articles de même catégorie

Ajouter aux Favoris Tunisia IT: Page de démarrage Qui-sommes-nous? Contactez-nous Contactez-nous Publicité