Accueil
NEWSLETTER  Inscription
Rechercher : dans Devenir Fan sur facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Viadeo Suivez-nous sur LinkedIn RSS
http://www.structura-tunisie.com http://www.plugandtel.com/ http://www.viadeo.com http://www.hexabyte.tn/ http://www.iomegafrance.com/emailing/2012-03-05CD/ http://www.lpi-maghreb.org/
Le Journal

iOS 8 et l'iPhone : nos impressions après trois mois d'utilisation

ven..19.09.14
La dernière version du système d'exploitation des smartphones et des tablettes Apple est disponible depuis mercredi en téléchargement gratuit. Nous l'avons testée au quotidien ces trois derniers mois.

Les iPhone et les iPad prennent un coup de jeune. Depuis hier soir, les possesseurs de smartphones et de tablettes Apple peuvent télécharger gratuitement iOS 8 et profiter de la plupart des nouvelles fonctions qui seront introduites avec les iPhone 6 vendredi.

Contrairement à iOS 7, qui inaugurait l'an dernier une profonde rupture graphique, cette version est plutôt celle de la maturité, avec des évolutions de design à la marge. Elle apporte pourtant, comme chaque mise à jour d'iOS, un lot de nouvelles fonctions parfois attendues de longue date.

Nous les avons testées au quotidien depuis qu'Apple a mis son logiciel à disposition des développeurs, début juin. Voici huit observations sur iOS 8.





• Plus d'options dans les messages

L'application Messages de l'iPhone est concurrencée de toute part, par WhatsApp, Facebook Messenger, Hangouts de Google et Snapchat. Apple la met à niveau. L'intégration de nouvelles photos et vidéos ne prend plus qu'une poignée de secondes. On peut adjoindre facilement un petit mémo vocal. Les fiches de contact ont été revues. Elles regroupent toutes les photos envoyées à son correspondant et permettent de partager son emplacement. Apple a aussi travaillé sur les discussions de groupe. Elles gagnent une fonction appréciable de mise sous silence et peuvent être nommées.

En dehors de l'application Messages, on apprécie aussi la fonction de réponse immédiate à un texto depuis l'écran d'accueil ou à l'intérieur d'autres applications. La notification se déroule légèrement vers le bas et laisse apparaître le champs de réponse. Ce sont à chaque fois plusieurs secondes de gagnées. On émet en revanche des doutes sur l'intérêt d'avoir placé une liste de contacts récents et favoris dans le sélecteur d'applications.

• Une messagerie plus efficace

Apple fait là aussi dans la simplicité. On peut marquer un email comme lu ou le supprimer depuis l'écran de veille. Dans l'application, un glissement du doigt vers la droite déplace le mail à la corbeille. Des options, configurables, permettent de le marquer comme lu, de lui attribuer un drapeau ou de le transférer rapidement. Lors de la rédaction, on peut enfin minimiser son message et décider d'y revenir plus tard. On apprécie aussi les raccourcis pour ajouter les coordonnées de ses correspondants à son carnet d'adresses. Apple rattrape son retard sur d'autres applications de messagerie, et en premier lieu Mailbox.



Un clavier agaçant, mais ouvert


Apple adopte avec plusieurs années de retard un système en vogue sur Android. Lorsque l'on commence à écrire un mot, trois cases au-dessus du nouveau clavier QuickType suggèrent les mots que vous pourriez vouloir écrire. L'outil apprend de vos habitudes de rédaction, du contexte et de vos interlocuteurs. Les recommandations ne sont pas les mêmes selon qu'il s'agit d'un membre de sa famille ou d'un collègue. Lorsque la prédiction fonctionne, l'écriture est d'une rapidité incroyable. Hélas, elle ne tombe pas juste à tous les coups. Elle n'embrasse pas toutes les complexités des échanges par écrit, où l'on peut alterner abréviations et tournures de phrases complexes, et l'on ne peut donc pas se fier aux propositions les yeux fermés. Aussi, il faut sans cesse les déchiffrer et faire naviguer son regard entre les touches sur lesquelles on appuie, les suggestions au milieu et le mot écrit au-dessus. La rédaction devient brouillonne et l'on se prend parfois à pester contre iOS 8, qui ressort un mot du dictionnaire personnel que l'on a eu le malheur de n'utiliser qu'une fois.

Apple admet que ce système ne plaira pas à tout le monde. Les suggestions d'iOS 8 sont débrayables et il est pour la première fois possible d'installer des claviers alternatifs. Swifkey, bien connu sur Android, permettra par exemple d'écrire des mots sans avoir à lever le doigt du clavier, en reliant les lettres les unes aux autres.



Des retouches photo complètes


Apple a amélioré la partie photo d'iOS 8. L'application gagne un moteur de recherche qui puise aussi bien dans les titres que dans les lieux des photos et leur date. Apple a aussi ajouté des outils d'édition rapides. On règle la clarté et la couleur de ses clichés, selon un grand nombre de paramètres. L'ergonomie est bien pensée, avec un système de réglettes que l'on déplace. On retrouve les filtres déjà présents dans iOS 7, mais les développeurs pourront ajouter leurs propres options. On peut aussi retoucher des photos depuis d'autres applications sans les importer de sa photothèque (Pro Cam 2.0 est l'une des premières à le proposer).

Dans la partie vidéo, Apple a ajouté une fonction de time-lapse, c'est-à-dire d'enregistrement et de montage en accéléré. L'effet est amusant, pour peu que l'on filme sans trop bouger. On préfère toutefois le rendu de la nouvelle application Hyperlapse d'Instagram.




La recherche Spotlight éloigne de Google


La recherche Spotlight est présente sur iPhone depuis iOS 3.0. Elle examinait jusqu'alors quelques sources comme les contacts, les messages, les applications et les médias. iOS 8 va plus loin. Spotlight ramène désormais des résultats du Web. En cherchant «Le Figaro», un lien vers l'entrée Wikipedia du journal apparaît en bonne place. Dans Safari, l'adresse du site est recommandée, ainsi que des pages Internet trouvées sur Bing, le moteur de recherche de Microsoft. Le système propose aussi des applications que l'on n'a pas installées sur son téléphone ou des films sur iTunes. Lorsque l'on entre une adresse ou un nom de restaurant, c'est un lien vers l'application Plans d'Apple qui ressort. Les résultats sont généralement pertinents et réduisent d'autant le nombre de recherches Google que l'on fait chaque jour.



Mieux pensé pour la famille

iOS 8 n'introduit toujours pas de système de comptes utilisateurs, pour partager un iPhone ou un iPad à ses enfants ou à des amis. Apple préfère que chacun ait son smartphone ou sa tablette. Dans iOS 8, on peut désormais partager des applications, des livres, des vidéos et des musiques que l'on a achetés à d'autres personnes de son foyer (jusqu'à six utilisateurs au total). De même, tous les achats des appareils de la famille pourront être débités sur une même carte bancaire, après autorisation. Puisqu'Apple ne demande pas de livret de famille, cette option peut même être utilisée entre amis. Le partage de photos et d'événements dans le calendrier a aussi été amélioré.




Vers un dialogue étroit avec le Mac


Apple continue de rapprocher l'iPhone, l'iPad et le Mac. iOS 8 est accompagné d'un mode de Continuité. On peut maintenant répondre sur son Mac à des appels reçus sur son iPhone, pour peu que les deux appareils soient connectés. Plus utile, il est possible de commencer une tâche sur un écran et la retrouver sur un autre. Cela fonctionne dans certaines applications Apple, aussi bien pour la rédaction de messages dans Mail que pour la consultation de pages dans Safari et la recherche dans Plans. Cette fonction «Handoff» n'était pas encore au point lors de nos tests. Elle nécessitera, sur Mac, la prochaine version d'OS X, Yosemite.

Dans le même genre, iOS 8 apporte la compatibilité avec iCloud Drive, pour stocker ses documents dans le nuage et les retrouver sur ses différents appareils.



Les extensions, la santé et la maison: un iOS en devenir

iOS 8, après même après trois mois de test, ne s'est pas encore complètement révélé. Apple a ouvert de nouvelles possibilités aux développeurs, qui donneront une nouvelle dimension au système de l'iPhone et de l'iPad. Des applications pourront enfin loger des «widgets» dans le centre de notifications, comme sur Android. En France, l'application de La Chaîne météo est l'une des premières à en profiter (La Chaîne météo est détenue par le groupe Figaro). Les prévisions locales se logent dans le panneau aujourd'hui. Le New York Times fait de même avec son application pour mobile NYT Now. Un tap sur les informations renvoie vers les actualités complètes.

Dans iOS 8, on pourra aussi choisir de partager des documents par les services de son choix, et plus seulement ceux acceptés par Apple (par exemple, envoyer une photo d'une page Web directement sur Pinterest). Les développeurs vont aussi pouvoir utiliser le lecteur d'empreintes digitales Touch ID dans leurs propres applications.

Apple a ouvert en outre deux autres terrains d'expérimentation, dans la santé et la maison connectée. Une nouvelle application d'iOS 8, Santé, proposera de centraliser toutes les données de forme récoltées par les bracelets, les montres et les balances connectés. De même, l'iPhone et l'iPad pourront contrôler plus simplement des objets connectés, depuis l'assistant vocal Siri.

Bon nombre d'applications devraient être mises à jour pour iOS 8 dans les heures qui suivront la sortie du nouveau système d'exploitation. Cela permettra d'évaluer rapidement si les développeurs continuent de suivre de près les évolutions d'Apple.


Un mot sur les performances

Notre appareil de test était un iPhone 5s, mais iOS 8 pourra être utilisé à partir de l'iPhone 4S et de l'iPad 2. Comme à chaque mise à jour d'iOS, certaines fonctions ne seront pas disponibles sur les plus anciens appareils (il faut par exemple un iPhone 5 pour Continuité). Sur notre iPhone 5s, les lenteurs observées dans les premières versions béta se sont estompées. Elles rendaient parfois le clavier inutilisable. On note que l'autonomie a parfois tendance à chuter rapidement, ce qui se produisait du reste déjà avec iOS 7, sans que l'on ne trouve jamais l'explication. Dans les avis récoltés sur les forums de discussions, les possesseurs d'iPhone 4S qui ont installé la version finale d'iOS 8 notent une certaine baisse de réactivité par rapport à iOS 7, mais se plaignent surtout d'un recul de l'autonomie.



Source:lefigaro.fr


Articles de même catégorie

Ajouter aux Favoris Tunisia IT: Page de démarrage Qui-sommes-nous? Contactez-nous Contactez-nous Publicité