Accueil
NEWSLETTER  Inscription
Rechercher : dans Devenir Fan sur facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Viadeo Suivez-nous sur LinkedIn RSS
http://www.iomegafrance.com/emailing/2012-03-05CD/ https://www.facebook.com/ASUS.Tunisie http://www.structura-tunisie.com http://www.web-2-com.com/ http://www.tritux.com/ http://www.lpi-maghreb.org/
Le Journal

Place aux tableaux interactifs

jeu..01.01.70

La prochaine année scolaire 2009/2010 en Tunisie verra l'introduction expérimentale des tableaux interactifs comme support d'enseignement dans les lycées pilotes en prélude à la généralisation de cette technologie dans l'ensemble des établissements secondaires au cours de l'année scolaire 2010/2011.

Cette première utilisation des tableaux interactifs (TBI), en matière d'éducation, dans notre pays, concernera l'enseignement de la physique, de la chimie, des sciences de la terre, de l'informatique dans les premières années secondaires.
 Officiellement annoncé depuis quelques semaines, ce projet entre dans le cadre de la modernisation de l'enseignement tunisien à travers une plus grande mise à contribution des nouvelles technologies de l'information et de la communication et du contenu numérique dans l'éducation et la formation, sur laquelle le Président de la République vient d'insister, de nouveau, à l'occasion de la célébration de la journée nationale du savoir, le 13 juillet.
 
Amélioration du processus d'éducation
Ces nouveaux moyens technologiques d'enseignement basés sur l'informatique et l'Internet sont largement appliqués dans les pays développés dans les différents cycles de l'enseignement, des classes maternelles à l'université, et sont jugés ''efficaces'' pour l'amélioration du processus d'éducation et du partage du savoir. Ils sont d'ailleurs très utilisés en Tunisie avec succès dans les colloques, conférences et séminaires de toutes sortes, à la grande satisfaction des participants. D'autant que le tableau interactif peut être n'importe quelle surface : un écran, un tableau blanc, un mur clair.

Les constructeurs et concepteurs de ces solutions technologiques dans le monde oeuvrent, sans cesse, à les perfectionner. Des systèmes de tableau interactif mobile et fixe peuvent être installés en quelques secondes et certains systèmes de tableau interactif mobile pèsent à peine 300 grammes. Des constructeurs européens vont jusqu'à distribuer ce matériel gratuitement aux établissements scolaires de leurs pays respectifs à titre de promotion.
  
La Technologie nécessite un ordinateur portable, un projecteur et un récepteur relié au tableau interactif sur lequel sont projetées les connaissances et les informations.
Des stylets sans fil ont été mis au point de manière à permettre au professeur de se placer à n'importe quel endroit de la classe pour commander le système. Il existe aussi des visualiseurs de diverses tailles pour visualiser tous les types de documents
 
Conjuguée à l'Internet, la solution interactive intégrant le tableau interactif fixe et mobile permet toutes les options, en matière de formation. Elle peut être directe, différée, devant un auditoire, ou à distance. Un élève malade, retenu chez lui, peut suivre, ainsi, aisément, le cours dispensé par son professeur, en classe.

Cependant, la technologie exige une production de contenu numérique à la mesure des objectifs. S'agissant d'éducation et d'enseignement, ce contenu doit être impérativement national, et produit par des compétences nationales conformément aux programmes scolaires de la Tunisie.
 
Grâce à l'Université virtuelle tunisienne opérationnelle depuis près de six ans, notre pays possède une expérience assez riche en matière de production de contenu numérique destiné à l'enseignement.
 
Au même moment, l'infrastructure indispensable est mise en place, notamment en ce qui concerne la connexion des établissements scolaires tunisiens au réseau de l'Internet à haut débit, à la faveur d'un programme national engagé à cet effet, dans le cadre de la coopération entre le ministère de l'éducation et de la formation et le ministère des  Technologies de la Communication.

Source : Le Temps


Articles de même catégorie

Ajouter aux Favoris Tunisia IT: Page de démarrage Qui-sommes-nous? Contactez-nous Contactez-nous Publicité