Accueil
NEWSLETTER  Inscription
Rechercher : dans Devenir Fan sur facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Viadeo Suivez-nous sur LinkedIn RSS
http://www.tritux.com/ http://www.plugandtel.com/ http://www.oradist.com.tn/ https://www.facebook.com/ASUS.Tunisie http://www.lpi-maghreb.org/ http://www.tunisietelecom.tn/
Le Journal

Tunisie : chacun est responsable de son réseau wifi insécurisé

jeu..24.05.12
En Tunisie, plusieurs internautes ignorent que le fait de laisser leurs réseaux wifi insécurisés pourrait être la cause de leur poursuite en justice, si ces réseaux sont utilisés par des pirates pour commettre des crimes sur Internet, selon des experts en sécurité informatique.

Plusieurs pirates d'Internet, travaillant de manière individuelle ou collective, utilisent en effet les réseaux insécurisés pour empêcher le fonctionnement des sites Web et voler les cartes de crédit, en laissant des preuves qui permettent aux experts de la sécurité de les poursuivre pour mettre fin à ces opérations ou aider la justice.

Selon les données de l'Agence Nationale de la Sécurité Informatique (ANSI), en moyenne cinq sites web en Tunisie sont confrontés quotidiennement à des tentatives d'attaques cybernétiques, et entre 5 et 10 cas de piratage des identités sur le web sont enregistrés. La plupart des faits enregistrés sur les pages Facebook ont notamment trait à la diffamation, au piratage des données personnelles et l'usurpation.

Ces données révèlent également l'accroissement des risques sur le réseau se manifestant à travers l'intensification des attaques cybernétiques Ananymous pour frapper des sites gouvernementaux et pirater des comptes postaux de politiciens en Tunisie, ce qui a créé une grande polémique sur les réseaux sociaux.

L'article 10 de la loi n°5 pour l'année 2004 de l'ANSI oblige toute personne confrontée à un problème sur le réseau Internet (individus et entreprises) à informer l'agence de ces attaques (virus..) pour qu'elle prenne les mesures nécessaires et parte à la recherche des sources de ces attaques.

Les attaques cybernétiques ont accaparé 27 % du total des problèmes sur le réseau, déclarés au cours de la période 2009 jusqu'au mois d'avril 2012, suivies des messages électroniques indésirables (18%).


Articles de même catégorie

Ajouter aux Favoris Tunisia IT: Page de démarrage Qui-sommes-nous? Contactez-nous Contactez-nous Publicité