Accueil
NEWSLETTER  Inscription
Rechercher : dans Devenir Fan sur facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Viadeo Suivez-nous sur LinkedIn RSS
http://www.plugandtel.com/ http://www.web-2-com.com/ http://www.oradist.com.tn/ http://www.structura-tunisie.com https://www.facebook.com/ASUS.Tunisie http://www.hexabyte.tn/
Le Journal

Tunisie – Ras Jedir : TSF répond aux besoins urgents et les opérateurs Télécoms et les FAIs tunisiens observent de loin

jeu..03.03.11
Télécoms sans frontières (TSF), l’organisation non gouvernementale humanitaire spécialisée en télécommunications d'urgence, en collaboration avec le Croissant Rouge Tunisien et le Comité International de la Croix Rouge (CICR), mène depuis le 25 février des opérations de téléphonie humanitaire à l’entrée du camp de transit de Choucha et au poste frontière de Ras Jedir, à la frontière de la Libye et de la Tunisie.

TSF s’est mobilisée pendant cette période critique pour satisfaire les besoins immenses des refugiés en communications pour rassurer leurs proches.
Jusqu’au 2 mars 2010, l’organisation internationale a offert plus de 3000 appels aux populations déplacées : des communications vers l’Egypte et le Bangladesh en majorité, mais également vers le Vietnam, le Mali, le Ghana et les Philippines. Le 2 mars, 708 appels ont été passés.

Au même temps, TSF a ouvert, depuis le 26 février, une connexion internet satellite dans le campement du Croissant Rouge au poste frontière de Ras Jedir pour faire bénéficier l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés, le Croissant Rouge Tunisien, le CICR et l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations), ainsi que des médecins tunisiens venus en aide aux victimes.

Encore mieux, TSF a installé une connexion wi-fi au camp de transit Choucha au bénéfice de l’ensemble des acteurs de l’urgence.

L’équipe de TSF s’organise également pour offrir dans les prochains jours des communications gratuites aux réfugiés installés dans les camps militaires à Ben Guerdane et les camps de fortune mis en place au poste douanier.

Une mobilisation et un travail volontaire de solidarité qui mis en cause la présence des 3 opérateurs télécom tunisiens (qui ont toujours supporté le choix solidaire du pays), les fournisseurs d’accès Internet (qui ne manquent pas de professionnalisme dans les zones les plus démunies) et de la société civile notamment les associations technologiques (à savoir l’ATIM qui a tant « installé » des villes vertes et connectées dans les différentes régions de la république).

Si ses différents partis n’interviennent pas dans cette période de crise humanitaire, s’ils n’expriment pas leur solidarité et n’apportent pas leurs soutiens aux confrères, aux personnes déplacées et s’ils ne participent pas à ce mouvement humanitaire et ne font pas preuve de soutien moral et psychologique, on se demandera un jour sur leur utilité sur le plan social et sur leurs intentions de contribuer au développement du pays et promouvoir son image à l’échelle internationale et entre les nations.

Y.B.C


Articles de même catégorie

Ajouter aux Favoris Tunisia IT: Page de démarrage Qui-sommes-nous? Contactez-nous Contactez-nous Publicité