Accueil
NEWSLETTER  Inscription
Rechercher : dans Devenir Fan sur facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Viadeo Suivez-nous sur LinkedIn RSS
http://www.lpi-maghreb.org/ http://www.plugandtel.com/ http://www.tunisietelecom.tn/ http://www.viadeo.com http://www.tritux.com/ http://www.oradist.com.tn/
Ligne Directe

Tunisie : retard criard de l’internet

mar..25.10.11
Chaque fois qu’il y a un événement important dans le monde, comme la capture du Colonel Kadhafi et de sa mort en Lybie ou les dernières élections de l’Assemblée constituante en Tunisie, on remarque une dégradation nette du service web, avec un ralentissement, voire l’arrêt ou la perturbation du service messagerie des FSI tunisiens.
 
Personne, au service client, ne répond plus chez les FSI ou Opérateurs Télécoms, personne ne fournit d’excuses, personne ne vous avertit. On se rend ainsi compte que l’infrastructure internet en Tunisie demeure sous dimensionnée, voire au stade amateur, et totalement disproportionnée par rapport à l’infrastructure du réseau GSM, 2G ou 3G.
 
Il suffit qu’un serveur chez un FSI tombe en panne, ou qu’un flux important de mails se produise, pour perturber la toile en Tunisie. Et le plus étonnant c’est que personne n’est responsable, ni redevable pour une qualité de service ou de réponse. Ni l’Agence Tunisienne Internet (ATI), ni les Fournisseur de Services Internet (FSI), ni les operateurs télécoms et encore moins l’Instance Nationale des Télécommunications (INT). Bref personne n’est responsable ni concerné.
 
Face à cette médiocrité, à ce mépris du client tunisien et de son intelligence, les opérateurs oublient qu’il existe le réseau Cloud, Google, Yahoo et Microsoft qui offrent des services de messageries hébergés à l’étranger de très bonne qualité et, en plus, gratuits.
 
Demandez à n’importe quel ingénieur, chef d’entreprise ou homme politique s’il dispose d’une adresse mail chez les fournisseurs étrangers. Il suffit de jeter un coup d œil sur les adresses emails reçues lors d un envoie groupé, et vous constaterez que la majorité représente des  noms de domaines étrangers.
 
C'est est la meilleure preuve de l’échec du modèle internet tunisien et de la défaillance de son infrastructure et de son mode d organisation. La Tunisie doit repenser son réseau internet et les opérateurs télécoms doivent redéfinir leur stratégie dans ce domaine. Et s y investir d’avantage.
 
Il est tout de même curieux, de constater le peu d intérêts des operateurs tunisiens pour le gisement de produits et de services du marché internet en Tunisie.

TB


Articles de même catégorie

Ajouter aux Favoris Tunisia IT: Page de démarrage Qui-sommes-nous? Contactez-nous Contactez-nous Publicité