Accueil
NEWSLETTER  Inscription
Rechercher : dans Devenir Fan sur facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Viadeo Suivez-nous sur LinkedIn RSS
https://www.facebook.com/ASUS.Tunisie http://www.hexabyte.tn/ http://www.structura-tunisie.com http://www.iomegafrance.com/emailing/2012-03-05CD/ http://www.web-2-com.com/ http://www.lpi-maghreb.org/
Le Journal

Tunisie : Un programme électoral présidentiel ON LINE

mer..28.10.09

La Tunisie est désormais l’un des pays qui se démarquent par leur grande implication dans le système numérique mondial en faisant de la culture numérique et l’économie de la connaissance ses priorités grâce à la sollicitude constante dont le Président Ben Ali entoure ce secteur. On ne peut que saluer la politique tunisienne d’ancrage de la culture numérique et constituant une réalité qui se propage désormais dans les veines des tunisiens.

L’événement phare qui a concrétisé l’engouement de la Tunisie désormais ‘numérique’ à édifier une véritable société de savoir est l’accueil de la deuxième phase du Sommet Mondial sur la Société de l’Information (SMSI). Ce choix émane de la volonté ferme du Président de la république à réduire la fracture numérique qui nous sépare des pays développés en exploitant les relations de coopération avec ces pays pour relever les défis engendrés par le nouvel ordre économique mondial et à construire l’économie du savoir. Le secteur des TIC est né et s’est développé grâce au Président Ben Ali qui est passionné par ce secteur à valeur ajoutée.

De surcroit, le programme électoral pour le quinquennat 2009-2014 de son Excellence Zine El Abdidine Ben Ali est sous le signe du développement des TIC. Dans le cadre d’une approche moderniste, celui-ci a touché tous les secteurs prioritaires du processus de développement du pays et particulièrement le secteur des nouvelles technologies. Plus encore, sur les 24 axes du programme électoral, 14 axes consacrent des mesures portant sur la promotion des nouvelles technologies et des objectifs ambitieux qui commandent une mutation qualitative en l’occurrence la numérisation des autres secteurs.

Un des principaux aspects de la nouvelle économie est sa numérisation à travers la généralisation de l’Internet haut débit à tous les secteurs prioritaires de la vie économique et l’équipement de ces secteurs par les TIC. En effet, une des mesures prises pour développer les aptitudes de la jeunesse et leur assurer un meilleur avenir est l’équipement des structures d’accueil de la jeunesse en technologies nouvelles de communications et de multimédia et leurs connexions à l’Internet haut débit. L’accent est aussi mis sur la modernisation du secteur culturel et la sauvegarde de ses acquis notamment par la mise à niveau du réseau des bibliothèques publiques, la généralisation de leur connexion à l’Internet haut débit ainsi que la numérisation totale du fonds relatif à l’information et aux archives audio-visuelles détenues par plusieurs institutions. Le programme prévoit aussi un accès gratuit au réseau Internet dans chaque délégation pour la recherche d’emploi qui constitue une priorité, chaque municipalité, maison de jeunes ou de la culture, les établissements universitaires et les centres sectoriels de formation professionnelle.

Les TIC font flore dans tous les domaines. Ainsi, le programme ambitionne de moderniser et simplifier le système fiscal Tunisien en s’appuyant sur les TIC. Dans ce cadre, on prévoit la création d’un centre d’information fiscale à distance et la promotion de la télé déclaration en donnant la possibilité à toutes les personnes physiques et à 3500 entreprises de déclarer et de payer l’impôt à distance d’ici 2014. De plus, le programme prévoit la création de la Caisse de Dépôts et Consignations qui aura entre autres pour mission de réaliser des investissements stratégiques de long terme dans le domaine des nouvelles technologies.

Le Président Zine El Abidine Ben Ali s’est aussi attaché à intégrer les TIC dans le domaine du développement régional pour profiter de leurs bienfaits. Le programme électoral prévoit dans ce cadre la mise en place d’un portail électronique pour chaque gouvernorat qui aura pour but de présenter ses spécificités et les opportunités de développement qui s’y trouvent. Dans l’initiative de renforcer les canaux de communication aux plans social et culturel avec les Tunisiens à l’étranger, le Président Ben Ali encourage l’utilisation de ce qu’offrent les réseaux sociaux sur Internet tel que Face book et prévoit la mise en ligne des différents services destinés à la communauté tunisienne à l’étranger. Dans la perspective de moderniser le système sanitaire, le Président s’est attaché à l’extension progressive du réseau des centres hospitalo-universitaires pour couvrir les différentes régions du pays et la consolidation du réseau des centres régionaux de la médecine scolaire et universitaire.

Par ailleurs, le Président Ben Ali a mis l’accent sur la nécessité de la modernisation du système éducatif qui constitue le secret de la réussite de nombreux pays développés. D’abord, pour ce qui est de la modernisation des enseignements de base et secondaire, le programme prévoit l’exploitation optimale des TIC dans les programmes d’éducation à travers la généralisation de la connexion à Internet haut débit de tous les lycées et collèges, l’utilisation du réseau Edunet, des supports numériques (CD éducatifs), de tableaux interactifs et de ressources numériques, la mise en place d’un réseau de bibliothèques numériques couvrant l’ensemble des institutions éducatives, la formation des enseignants dans ce domaine entre autres à travers une formation à distance et l’exploitation de la télévision numérique terrestre pour créer une chaîne spécialisée dans l’enseignement et la formation à distance.

Ensuite, pour ce qui est de la numérisation du système de l’enseignement supérieur, les efforts seront orientés vers l’augmentation du nombre de diplômés dans le domaine des TIC, la mise en place d’un enseignement à distance, la numérisation des bibliothèques universitaires, la généralisation de l’accès à Internet et l’augmentation de la capacité de connexion à haut débit au service de chaque enseignant ou chercheur.

Sur le plan de la recherche scientifique et technologique, le programme ambitionne la conception d’un portail national de l’innovation sur Internet, la création de trois pôles régionaux de recherche scientifique et d’innovation technologique et l’établissement de réseaux sectoriels d’innovation constitués d’entreprises économiques, d’institutions de recherche et d’enseignement supérieur et de structures d’appui dans nombre de spécialités dont les TIC. Parmi les perspectives également, c’est le développement d’une administration électronique moderne qui constitue la clé de voûte pour poser les jalons de la société de savoir. Pour conduire ce changement, le Président Zine El Abidine Ben Ali a choisi un plan d’action cohérent qui englobe la mise en place d’un cadre juridique, la création structures de soutien  à savoir l’observatoire de l’administration électronique, le développement de l’utilisation du téléphone portable pour fournir des services à distance, la mise en ligne de 200 nouvelles prestations administratives et l’établissement d’un système permettant à l’entreprise de suivre en ligne les différents dossiers soumis à l’administration.
Afin de consolider le dynamisme de l’économie nationale, le Président Ben Ali s’attache à encourager l’investissement dans les secteurs prometteurs, à fort contenu en savoir et en technologie et qui préservent l’environnement dans toutes les régions.

Le programme électoral du Chef de l’Etat révèle aussi la mise au point d’une stratégie de développement de l’économie nationale vers une économie à contenu technologique élevé, amie de l’environnement, économe en énergie et innovante qui se base entre autres sur la mise en place de bassins technologiques pour attirer les investissements dans les activités à forte valeur technologique et en particulier dans les domaines des TIC et la réalisation de cartes régionales numérisées des produits liants pour tous les gouvernorats.

D’autre part, le Président Ben Ali a accordé le même ordre d’importance aux infrastructures de base et aux infrastructures de communication en les réunissant dans l’axe 19 dans son programme électoral. Ceci témoigne de l’intérêt débordant qu’il accorde pour les TIC qui constituent désormais les piliers de l’économie nationale. Pour ce qui est de la modernisation des infrastructures de base, le programme prévoit l’exploitation des nouvelles technologies notamment pour l’adoption du transport intelligent et le recours à la géographie numérique. Quant au domaine de l’infrastructure de communication, plusieurs mesures ont été consacrées. D’abord, le plan ambitionne l’atteinte un million de nouveaux abonnés au réseau Internet à haut débit et ce par l’adoption des réseaux les plus modernes, l’augmentation de la capacité de connexion (100 GB), la mise en exploitation des réseaux de téléphonie mobile de troisième génération et des nouvelles générations technologiques, un accès plus facile au numérique au profit des tunisiens et la mise en place la télévision numérique terrestre. De surcroit, ce plan projette entre autres la couverture de toutes les régions du pays, l’exploitation des services mobiles de l’Internet à haut débit, tels que le Wimax, l’adoption des technologies de diffusion les plus récentes, la réalisation d’un changement qualitatif dans les activités des publinets et le développement davantage le domaine (tn) sur internet.

Le Président Ben Ali n’a pas manqué de souligner et d’encourager le rôle essentiel joué par la société civile à l’édification de la société du savoir et à la promotion des nouvelles technologies et prévoit l’octroi d’une subvention de 10000 dinars à chaque association qui réalise un site Web interactif (Web 2.0) comportant des contenus valorisant notre pays.

En fait, grâce à la technologie Web 2.0 ou le web participatif, il s’agit pour les utilisateurs d’être des créateurs de contenus et des acteurs de développement de contenu et non pas de simples consommateurs et des témoins du développement de contenu. A l’heure où le développement dans le domaine des TIC se mesure en termes de contenu, le Président Ben Ali encourage l’utilisation fructueuse de l’Internet et la créativité. Au-delà de la fracture numérique, il s’agit aussi de nos jours de réduire la fracture cognitive. 
 
Autres preuves de la ferme volonté du Chef de l’Etat pour le développement des infrastructures de communication est de réserver 0,5% du chiffre d’affaires des opérateurs des communications et des entreprises travaillant dans le secteur, à la recherche et l’innovation, contre 0,15% actuellement. A l’instar de l’API pour l’industrie, le Président Ben Ali s’attache aussi à créer une agence nationale pour la promotion des investissements dans l’économie numérique pour soutenir les pôles technologiques, encadrer les promoteurs et développer les activités numériques du réseau des centres de télétravail.

Ces traits caractérisent la nouvelle ère de la Tunisie durant les cinq prochaines années sous l’égide du Président Ben Ali. Je ne peux que me féliciter des nombreuses stratégies contenues dans le programme électoral du Président Zine El Abidine Ben Ali et dont les nouvelles technologies constituent les piliers. En effet, désormais, le niveau de développement d’un pays se mesure par le niveau d’intégration des TIC dans tous les domaines. Le train qui a été mis en marche ne doit pas s’arrêter et la Tunisie se doit de continuer dans le chemin du progrès. Tous les tunisiens doivent marcher main dans la main pour qu’ « Ensemble nous relevons les défis » sous le patronage du Président Ben Ali. J’aspire avec optimisme à ce que les cinq prochaines années, sous sa direction connaissent davantage d'acquis sur la voie du développement économique et social et de l'enracinement des libertés.

Par Moez Souabni.


Articles de même catégorie

Ajouter aux Favoris Tunisia IT: Page de démarrage Qui-sommes-nous? Contactez-nous Contactez-nous Publicité